SASU ou EURL : Quelle forme juridique choisir en solo ?

Entreprendre en solo, c’est l’aventure qui séduit de nombreux créateurs d’entreprise. Mais face à l’éventail de formes juridiques disponibles, choisir la structure adéquate peut rapidement devenir un casse-tête. Vous hésitez entre la SASU et l’EURL, deux statuts prisés par les entrepreneurs individuels en quête de flexibilité et de protection ? 

Comprendre la SASU et ses attraits

La SASU, ou Société par Actions Simplifiées Unipersonnelle, est le choix de prédilection pour les entrepreneurs souhaitant bénéficier d’une grande liberté d’organisation et d’une responsabilité limitée à leurs apports. 

A lire aussi : Quels sont les types de biens immobiliers les plus recherchés à Bordeaux ?

L’organisation et la responsabilité dans une SASU

Au sein de la SASU, l’associé unique se voit octroyer une latitude considérable concernant l’organisation de sa société. Cette flexibilité se manifeste notamment dans les relations avec les investisseurs et partenaires financiers. Point crucial, la responsabilité de l’associé unique est circonscrite à ses apports, protégeant ainsi son patrimoine personnel des aléas de l’activité économique.

Création et gestion de la sasu

La création d’une SASU implique certaines formalités : rédaction des statuts, dépôt du capital social, publication d’une annonce légale, domiciliation, et enfin l’immatriculation au registre du commerce. L’avantage réside dans la non-exigence d’un capital minimum, rendant la création entreprise accessible.

En parallèle : Personnalisez votre pause café avec une tasse mug unique

Les plus de la SASU

La SASU se distingue par ses avantages, notamment la facilité de transmission des actions et la possibilité de prévoir des levées de fonds futures, grâce à l’option d’un capital social variable. La grande souplesse dans la rédaction des statuts constitue également un atout majeur, offrant une personnalisation selon les besoins de l’entrepreneur.

Pour une compréhension approfondie de ces avantages et un accompagnement dans le choix du statut juridique, consultez l’explication.

L’EURL : une autre option pour les entrepreneurs solos

L’EURL, ou Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée, partage plusieurs similitudes avec la SASU, mais se différencie par son régime fiscal et social. 

La fiscalité distinctive de l’EURL

Contrairement à la SASU, l’EURL est par défaut soumise à l’impôt sur le revenu (IR), bien qu’il soit possible d’opter pour l’impôt sur les sociétés (IS) sous conditions. Cette spécificité peut influencer l’optimisation fiscale de l’entreprise en fonction du chiffre d’affaires réalisé.

Une comparaison des prélèvements sur dividendes

Les dividendes versés par une SASU bénéficient d’une fiscalité plus avantageuse, ce qui peut s’avérer intéressant si vous prévoyez de vous rétribuer principalement par ce biais. Il est bon de noter que, contrairement à l’EURL où la rémunération régulière est souvent plus judicieuse, la SASU favorise la distribution de dividendes.